La rénovation d’une toiture est une tâche plus ou moins difficile. En effet, il faut déterminer le type de couverture, prendre en compte les spécificités régionales, la charpente, et l’étanchéité. Cela va permettre à la fois le confort dans la maison, mais aussi d’assurer une bonne protection. C’est pourquoi, il est important de connaître tous les détails avant d’entamer les travaux de toiture.

Dans ce petit guide, nous allons nous focaliser sur les points essentiels et les questions à se poser pour bien choisir une couverture.

Le type de couverture

Dans la rénovation de toiture, la question couverture est un point primordial. Pour assurer la durabilité de la toiture et de préserver son état, il est important de bien choisir la couverture ainsi que les éléments qui la constituent. Ainsi, le choix doit se poser sur la spécificité de la région, les obligations locales, le niveau de confort souhaité et le design de la couverture.

Les options sont nombreuses et vous pouvez choisir entre plusieurs matériaux.

La lauze : il s’agit d’une pierre taillée qui dégage un charme particulier. Largement utilisé dans le centre de la France, ce type de couverture reste assez onéreux.

L’ardoise : plus traditionnelle, ce matériau de couverture permet une installation facile et rapide. Son prix est assez raisonnable et sa durabilité est plus ou moins longue.

Le bois : toiture naturelle et esthétique, le bois reste le moins cher des matériaux de couverture. Cependant, elle est plus susceptible aux effets des intempéries et est le moins durable.

Le chaume : une sorte de paille traitée pour résister aux conditions climatiques les plus puissants, le chaume séduit de plus en plus de foyer. Son avantage est qu’il est très écologique et produit des bienfaits environnementaux.

Le métal : plus ou moins courant, la toiture en métal offre une protection optimale. Elle résiste mieux aux intempéries mais son installation nécessite une grande prudence. Son prix est également assez abordable.

Toutefois, même si les possibilités sont nombreuses, toutes ne sont pas applicables en fonction de la solidité de la charpente.  Pour une charpente en acier, en bois massif ou en béton armé, il est possible d’utiliser une couverture en lauze. Pour une charpente en bois ou en matériau moins solide, le chaume est le plus adapté. Et pour une ², les tuiles sont idéales.

L’étanchéité

Le principe de la couverture est de bien protéger la maison contre les intempéries, ce qui remet en question son étanchéité. Qu’il s’agisse d’une toiture traditionnelle ou d’une toiture végétale, la couverture doit être suffisamment étanche afin de respecter la structure et d’assurer la durabilité des plafonds et des murs. Vous trouverez sur le marché des produits spéciaux toiture pour rendre la couverture plus étanche. Mais il est aussi possible d’ajouter des feuilles de bitumes à la toiture, ou de la recouvrir de produit bitumé ou d’asphalte pour qu’elle s’étanchéifie davantage.

La forme de couverture et la pente

La forme et la pente dépendent des lois en vigueur dans chaque localité et du type d’habitation. Il est donc nécessaire de les consulter auprès de la mairie. Mais de manière générale, dans les régions enneigées, la couverture doit être en pente prononcée. Elle permet une meilleure évacuation des neiges et aussi des eaux pluviales. Pour une maison atypique, une couverture en métal courbé, avec une forme en arrondi est requise.

 

Catégories : Astuces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *