Vous avez envie de rénover votre toiture ou vous êtes tout simplement obligé de le faire ? Peu importe la raison, vous devez aujourd’hui choisir des matériaux. Pour cela, vous devriez peser le pour et le contre en matière de style de toiture, en matière de nature, en prix et surtout en résistance. Ne vous inquiétez pas, c’est possible de comprendre tout cela et de faire le bon choix. Dans cet article, nous vous informerons sur les choses à considérer.

Les matériaux traditionnels ont toujours la cote auprès des propriétaires

Les professionnels en toiture à l’exemple de ce couvreur dans le 76 appellent « classiques » ou « traditionnels » les matériaux qui depuis des années sont traditionnellement utilisés pour couvrir une habitation. La tuile et l’ardoise sont les matériaux classiques de base. Plusieurs maisons en France sont couvertes par un toit en tuile ou en ardoise. Très appréciées, elles revêtent les villages dans plusieurs régions françaises.

Que le paysage soit rural ou urbain, vous retrouverez toujours une multitude de toits en ardoise. Observez les régions montagneuses, les toits des maisons sont d’habitude en ardoise. Très résistante et assez massive, l’ardoise freine les violents courants d’air, les précipitations ainsi que le froid qui habite ses régions. Les propriétaires ont eu raison de choisir l’ardoise, car, mis à part ces qualités déjà précitées, elle est aussi très durable. Sa longévité peut atteindre les cent ans : une économie dans les entretiens et dans la rénovation. Néanmoins, elle est assez coûteuse : 60 euros au m². En effet, l’ardoise est lourde et son poids nécessite une forte charpente.

La tuile, encore un classique, est fabriquée en terre cuite. Modelable, elle peut se présenter sous deux formes : plate ou ondulée. Elle est très recommandée, car elle valorise grandement l’esthétique d’une maison. Cependant, elle est moins résistante que l’ardoise. La tuile nécessite plus d’entretien et dure en moyenne 60 années.

Le chaume, un dernier classique, est plutôt tendance chez les maisons de campagne. L’évolution de l’architecture et des matériaux de toiture l’a quelque peu éloigné des recommandations des couvreurs, mais il tient encore une place dans les matériaux de toiture. Pour les adeptes des styles campagnards, le chaume présente plusieurs avantages : sa légèreté, son prix abordable et sa petite résistance.

Nombreux sont ceux qui commencent à préférer les matériaux dits « modernes »

Avec les problèmes environnementaux d’aujourd’hui arrivent les grandes solutions. L’éco-toit ou toiture végétale arrive en trombe et séduit une multitude de propriétaires et de couvreurs. Issue des pays scandinaves, la toiture végétale est une sorte de couverture qui permet aux propriétaires de planter des végétaux et même des arbres sur leur toit. Elle rafraichit l’esthétique de la maison grâce à son rendu verdoyant. Son meilleur atout semble être le fait qu’elle permet aux propriétaires de minimiser l’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère. L’éco-toit aide donc à lutter contre la pollution de l’air et le réchauffement climatique.

Voilà pourquoi la toiture végétalisée est dite moderne, elle est la plus adoptée dans les grandes villes. Mis à part sa contribution écologique, elle permet aussi à ses propriétaires de bénéficier d’une meilleure ambiance à l’intérieur de la maison. Les substrats implantés dans la toiture végétale bloquent en effet les grands courants d’air et le froid. Elle influence donc l’isolation de la maison.

La tôle est aussi un matériau moderne de toiture. Elle est malheureusement souvent interdite dans les préfectures pour les maisons. La tôle est réservée généralement aux bâtiments scolaires et aux ateliers. Nous vous conseillons de prendre conseils et informations auprès de votre préfecture afin d’éviter d’encourir des sanctions pour avoir choisi un toit en tôle.

Catégories : Astuces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *