Le principe d’un placement en loi Monuments Historiques est d’acquérir un bien qui nécessite des travaux de restauration importants. Ceux-ci sont suivis par les Architectes des Bâtiments de France. En optant pour ce type de placement, vous échapperez au plafonnement des niches fiscales. Vous profiterez également d’une déduction sur le revenu imposable de 100 % des travaux de réhabilitation. En ce qui concerne l’éligibilité, les immeubles concernés sont ceux classés Monuments Historiques ou inscrits à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Le dispositif s’adresse aux contribuables fortement imposés. Le propriétaire doit s’engager à conserver le bien pendant au moins 15 ans à compter de l’acquisition.

Un type d’investissement de plus en plus prisé

Il existe environ 40 000 monuments historiques en France. La plupart des structures sont des Églises ou encore des édifices comme la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe. Néanmoins, quelques monuments destinés à l’habitation proposent de belles opportunités chaque année. Outre l’incitation financière indéniable, un placement de ce type de bâtiment est un levier patrimonial attractif. Il permet, également, de disposer des supports fonciers de grande qualité. Il ne faut pas oublier que les monuments historiques sont souvent localisés dans l’hyper-centre. Il est néanmoins important de s’en tenir à une agence immobilière Saint-Jean-de-Luz pour la recherche du bien. L’accompagnement d’un avocat-conseil est également important.

Les particuliers peuvent investir directement dans les monuments historiques ou par l’intermédiaire d’une SCI. Il faut, cependant noter que les bénéfices relatifs au dispositif sont limités dans un placement via une SCI. En outre, après l’acquisition, le propriétaire peut déduire de son revenu brut imposable la totalité des travaux réalisés pour l’amélioration du monument historique. Cela s’étend sur une durée maximum de 3 ans.

Comment choisir un bien monument historique ?

Le choix d’un bien Monuments Historiques n’est pas à prendre à la légère. Avant tout, vous devrez vérifier que l’immeuble dans lequel vous souhaitez investir est bien classé. Ensuite, n’oubliez pas que l’emplacement est un critère de sélection important dans tout placement immobilier. Il est donc essentiel de considérer la localisation, le besoin locatif, le potentiel à la revente, le prix au mètre carré…

Pour mieux faire un choix, n’hésitez pas à faire appel à une agence immobilière Saint-Jean-de-Luz. De préférence, optez pour opérateur qui serait en mesure de gérer les travaux et de vous livrer un bien fini. À noter que celui-ci doit être sous le contrôle d’un cabinet de fiscalités. C’est ce dernier qui valide le montage ainsi que l’agrément des travaux auprès de l’ACMH (Architecte en Chef des Monuments Historiques). Il faut souligner que la liste des travaux éligibles à cet agrément est assez précise. Le projet doit donc être bien calibrer pour éviter la requalification de l’investissement. Cela vous évitera également de perdre l’avantage fiscal.

Restez attentif à certains points clés

Avant de vous lancer dans ce type d’investissement, vous devrez faire une étude approfondie sur votre situation patrimoniale. Si vous n’êtes pas fortement imposé, un placement dans un monument historique ne sera pas pertinent. Effectivement, le coût des travaux sera plus élevé que dans un bien classique. En outre, il est préférable de choisir un promoteur compétent. Celui-ci doit posséder une solide expérience. N’hésitez pas à vous renseigner sur le nombre d’opérations qu’il a réalisé ainsi que la gamme de prestation.

Catégories : Astuces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *