Pour proposer une offre de crédit immobilier, les établissements financiers posent des conditions différentes selon le profil de l’emprunteur et bien évidemment de son âge. Les conditions d’emprunt immobilier ne sont pas les mêmes pour un jeune actif et un senior retraité. Les difficultés rencontrées sont également variables. Alors que les seniors peuvent voir leur assurance crédit à la hausse, les jeunes eux souffrent d’un manque d’apport personnel. Focus sur les conditions pour obtenir une proposition de crédit immobilier selon l’âge de l’emprunteur.

Emprunt immobilier : possible quel que soit l’âge

Sur le plan juridique, il n’existe pas d’âge limite pour obtenir un crédit en vue de l’acquisition d’un bien immobilier. Cependant, quel que soit l’âge, il existe toujours des inconvénients qui peuvent conduire à un refus de prêt. Les banques accordent plus de confiance aux jeunes comparés aux seniors. En effet, un emprunteur âgé expose plus la banque à des risques de non-remboursement. Les seniors sont en effet sujets à de nombreux problèmes médicaux impactant ainsi sur leurs possibilités de remboursements. Malgré des conditions strictes, les banques peuvent cependant toujours accorder un prêt aux personnes âgées.

En général, les emprunteurs âgés de moins de 65 ans ne rencontrent aucune difficulté à obtenir un contrat. Le calcul des primes reste le même, les établissements proposent des contrats d’assurance groupe et les risques sur les garanties subissent une mutualisation. Passé cet âge, le problème de l’emprunteur réside sur l’assurance décès invalidité. Les contrats groupe laissent place aux assurances individuelles comportant des clauses et des coûts qui diffèrent selon le profil de l’emprunteur. Même si les jeunes présentent un profil rassurant pour les banques, ils sont également exposés à des difficultés en raison de leur âge. La majorité des jeunes emprunteurs sont primo accédants et ne disposent pas d’apport suffisant.

 Emprunter après 65 ans : les modalités du prêt

Un particulier ayant effectué un prêt à partir de 40 ans ou 50 ans ne rembourse pas toujours la totalité de son emprunt lors de son départ à la retraite. Une fois leur vie professionnelle achevée, ces emprunteurs font face à une baisse de revenus importants. De ce fait, certains organismes financiers proposent des financements à la carte. Cette offre consiste à adapter les mensualités et les primes d’assurance en fonction de l’âge de l’emprunteur afin d’anticiper le départ à la retraite. Les mensualités peuvent alors être réduites de 30 %, voire 90 %.

Si un senior de 65 ans ou plus souhaite contracter un crédit immobilier, son assurance emprunteur sera à la hausse. La majorité des banques exigent cette assurance. En effet, elle permet aux institutions financières d’être assurées en cas d’invalidité ou de décès de l’emprunteur. Ce risque augmente avec l’âge, de ce fait, lors de l’obtention d’un prêt, cette assurance coûte plus cher pour les seniors que pour les jeunes. Pour trouver l’offre qui lui semble la plus avantageuse, le senior emprunteur peut réaliser une simulation de crédit immobilier. Des outils gratuits sont d’ailleurs aujourd’hui disponibles sur la toile. Pour de nombreuses institutions financières, l’âge limite pour un emprunt est de 75 ans. Cet âge peut être repoussé jusqu’à 90 voire 95 ans à condition de choisir une assurance contrat senior ou emprunteur déléguée.

Catégories : Astuces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.