La pose d’un carrelage mural fait partie des travaux de maçonnerie intérieure entamés afin de procurer un aspect visuel agréable à certaines pièces. On l’effectue notamment pour embellir la cuisine et les salles de bains. C’est une opération que vous pouvez réaliser vous-même car elle n’est pas très complexe. Toutefois, pour que le résultat soit optimal, il est préférable de confier sa réalisation à un maçon. Néanmoins, il faut nécessairement passer par les étapes que nous allons vous décrire pour réussir la pose. Retrouvez-les ainsi dans cet article avec les astuces pour poser le carrelage mural comme un pro.

De quoi a-t-on besoin pour réaliser cette opération ?

Avant d’entamer la pose du carrelage, il faut se préparer à l’avance. Il est indispensable de se procurer les matériaux et outils indispensables pour mener à bien l’opération. Pour ce qui est des matériaux, il vous faudra le carrelage à poser, de la colle à carrelage prête à l’emploi ou du mortier-colle, des croisillons et du mortier de jointoiement. En ce qui concerne les outils nécessaires, vous aurez besoin d’une spatule crantée, d’une truelle, d’un maillet en caoutchouc, d’un niveau à bulle, d’un coupe-carreaux, de raclette en caoutchouc, de tasseaux de 25×50 mm, d’un crayon gras, d’une règle et équerre de maçon et enfin d’une éponge et d’un chiffon.

Les étapes à suivre nécessairement pour réussir la pose d’un carrelage mural

Malgré le fait que la pose d’un carrelage mural ne soit pas une tâche complexe, elle demande toutefois une grande minutie et un savoir-faire particulier. Outre le fait de posséder les outils indispensables, il est aussi primordial de savoir les manipuler. Si vous n’avez donc ni la compétence nécessaire pour réaliser cette opération ni les outils adéquats, le mieux serait de faire appel à un professionnel comme ce maçon expérimenté dans le 95 qui est déjà habitué à ce genre de travaux.  Néanmoins, ci-après les étapes par lesquelles vous devez passer.

  • Première étape : la préparation du support

Pour que le nouveau carrelage s’accroche bien au support, il faut veiller à ce que celui-ci soit bien lisse, sain et propre. Il faut donc impérativement nettoyer le mur. Toutefois, veillez à ce que le mur soit bien sec avant d’entamer la prochaine étape. Aussi, pour optimiser l’accrochage, vous pouvez appliquez un primaire d’accrochage sur la surface, surtout lorsque le mur est poreux.

  • Deuxième étape : traçage des mesures et pose des tasseaux

Cette étape ne doit pas être négligée car elle garantira la réussite de votre opération. Elle est entamée afin que la pose soit bien droite. Pour ce faire, commencez par mesurer la hauteur d’un carreau de carrelage et des deux joints. En vous servant de la règle, tracez ensuite la ligne de base. Servez vous du niveau à bulle pour être certains que la ligne est bien droite. Pour poursuivre, fixez les tasseaux de façon horizontale en dessous du repère. Ce matériel servira de support en attendant le séchage.

  • Troisième étape : la pose du carrelage

On procède rangée par rangée en partant du bas vers le haut. Dans un premier temps, la colle de carrelage est appliquée sur le mur. Pour ce faire, servez-vous de la spatule. Veillez à ne travailler qu’un m² de surface pour éviter que la colle ne sèche. Prenez par la suite un carreau et fixez-le au mur. Exercez une pression sur celui-ci pour qu’il s’accroche bien au support. Au fur et à mesure que vous avancez dans l’opération, pensez à placer des croisillons entre les carreaux afin de matérialiser l’épaisseur des joints. Ces matériels sont enlevés avant que la colle ne sèche complètement. Vérifiez également la planéité du mur en vous servant du niveau à bulle

  • Quatrième étape : la pose du carrelage de la rangée supérieure

Une fois la base de votre mur garnit de carrelage, il est temps de s’attaquer à la partie se trouvent à proximité du plafond. Notez qu’il est important de mesurer ce qui reste au préalable et découper les carreaux du dessus aux bonnes mesures avant de les poser.

  • Dernière étape : la pose du joint de carrelage murale.

Il convient d’abord de déposer généreusement du mortier au niveau des joints en vous servant d’une truelle. Le mortier à joint sera par la suite pénétré entre les carreaux grâce à la raclette en caoutchouc. Veillez à ce que les joints soient bien remplis avant d’enlever l’excédant. Enfin, on nettoie la surface à l’aide d’une éponge humide que l’on va rincer au fur et à mesure.

 

Catégories : Astuces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *