En plus de ruiner l’esthétique de la maison, la présence de fissures dans le mur donne aussi l’impression que le logement est complètement négligée par son propriétaire. Pour l’une ou l’autre raison, il est important de les reboucher pour donner une allure toute neuve à la maison. Comment s’y prendre ? Découvrez toutes les étapes à suivre pour combler une fissure dans un mur extérieur.

Les origines des fissures dans le mur :

L’apparition de fissure sur un mur est un phénomène assez courant, particulièrement dans une maison à vivre ancienne. Selon son état, elle peut ou non annoncer un problème lié à la construction. En tout cas, les principales causes d’une fissure de mur sont :

-L’instabilité du terrain où est fondé la maison
-L’humidité de la maison
-L’affaissement des murs
-Une légère dégradation
-La malfaçon de la construction

Les outils indispensables pour combler et reboucher une fissure :

Qu’importe l’état d’une maison, la rénovation d’une maison ou d’une partie nécessite toujours l’utilisation de certains outils. Pour réparer une fissure, surtout si vous les faites vous-même, voici les éléments à privilégier :

-Une bâche
-Une pioche
-Un grattoir triangulaire
-Une brosse
-Une truelle
-Un pinceau
-Une éponge
-Une spatule
-Un enduit de rebouchage ou du béton
-Des gants et des lunettes de protection.

Les étapes à suivre pour combler et reboucher une fissure :

Combler une fissure doit respecter plusieurs étapes :

Localiser la fissure :

La première consiste à repérer la fissure proprement dite afin de déterminer sa gravité. Certaines d’entre elles peuvent être le signe d’un problème important, d’autres peuvent juste se traduire comme une marque du temps. Quoi qu’il en soit, le résultat va permettre de choisir la réparation à lui offrir. Il est évident que le traitement à offrir à une fissure large et profonde n’est, généralement, pas le même qu’une fissure superficielle. Par ailleurs, le traitement varie également en fonction de la structure du mur, c’est-à-dire, s’il est en béton ou plâtre.

Préparer le terrain :

Après avoir repéré la fissure, il est maintenant temps de préparer le terrain où vont se dérouler les travaux. Sachant que réparer un mur est salissant, cette seconde étape est essentielle pour mettre certains éléments à l’abri de la poussière et des débris de ciment ou de plâtre. Donc, si les travaux se font à l’intérieur de la maison, prenez juste une bâche et posez-la à terre pour protéger le sol. N’oubliez pas non plus de déplacer vos meubles en prenant soin de les couvrir de tissu, par exemple.

Ouvrir la fissure :

Place aux choses sérieuses ! Ici, l’idée est d’ouvrir la fissure afin d’analyser sa profondeur. Pour ce faire, vous n’avez qu’à utiliser un grattoire triangulaire pour un mur en plâtre et une pioche pour un mur en béton.

Nettoyer la fissure :

Ouvrir une fissure occasionne l’apparition de poussières et de débris de ciment ou de plâtre. Passé l’étape précédente, il est alors essentiel de la nettoyer pour éviter que des saletés ne restent coincées à l’intérieur. Pour ce faire, vous pourrez vous servir d’une brosse sur un plâtre et un grattoir sur du béton.

Humidifier la fissure :

Une fois que la fissure est toute propre, il faut ensuite l’humidifier ainsi que ses contours, mais sans en faire trop. Cette étape est essentielle car une fissure humide accroche mieux l’enduit. Ici, vous pourrez vous servir d’un pinceau, d’une brosse ou d’une éponge préalablement trompé dans l’eau.

Reboucher la fissure :

Avant que la fissure ne sèche, il faut la reboucher avec un enduit. Cela dit, le type d’enduit choisi va dépendre du matériau dont le mur est composé. Pour la fissure d’un mur en plâtre par exemple, l’idéal est l’enduit réparateur. Tandis que pour la fissure d’un mur en béton, le béton reste le meilleur enduit. Cette étape nécessite l’utilisation d’une spatule pour appliquer l’enduit et lisser la surface travaillée.

Faire les finitions :

Lorsque l’enduit est bien sec, il faut enfin passer à la finition pour obtenir une surface plane et impeccable. Pour un mur en plâtre, il suffit d’appliquer une bande de calicot sur l’enduit pendant qu’il est encore frais. Puis, de la lisser avant de remettre une autre couche d’enduit au dessus. Une fois la dernière couche sèche, vous pouvez poncer la surface avec du papier de verre. En revanche, pour un mur en béton, lorsque l’enduit est parfaitement sec, libre à vous d’appliquer ou non une autre couche de ce matériau pour gommer les imperfections.

Catégories : Exterieur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *