Le mauvais état du toit est l’une des choses à la source des déperditions d’énergie dans une maison. Plus précisément, un tiers de la chaleur à l’intérieur de cette dernière s’échappe par le toit. Ce qui n’est pas sans conséquence sur la facture d’électricité. Des travaux de toiture sont ainsi à envisager pour diminuer la consommation et de ce fait, économiser de l’énergie au maximum.

Focus sur ce qui cause la déperdition d’énergie sur la toiture

La perte d’énergie par le toit représente 30% de la chaleur d’intérieur. Ainsi, le toit est en grande partie responsable de la consommation en chauffage qui représente 66% des dépenses en hiver. Pour pouvoir remédier efficacement à ce problème, il importe de remonter à sa source. En effet, ces pertes sont dues majoritairement par la défaillance du système d’isolation. Le problème peut toutefois se présenter aux différents niveaux, notamment au niveau du dernier plafond, le défaut d’isolation des combles, les fuites d’air entre les tuiles ou la détérioration des isolants. Ainsi, l’intervention d’un couvreur professionnel est requise pour les travaux de rénovation énergétique.

L’isolation thermique du toit comme la principale source d’économie d’énergie

Mis à part le remplacement des tuiles abîmées qui est une solution basique pour limiter les pertes énergétiques, travailler le système d’isolation du toit permet de remettre à niveau ses performances thermiques. Pour ce faire, vous pouvez procéder soit à l’isolation thermique par l’extérieur du toit, soit à l’isolation thermique par l’intérieur.

Cette dernière technique est plus prisée en raison de son coût raisonnable et la facilité de sa mise en œuvre. En effet, on installe l’isolant sous ou sur le plancher et entre les solives. Pour ce qui est de l’isolation par extérieur, on fixe l’isolant entre les matériaux de couverture et la charpente.

Outre cela, notez également qu’il existe une variété de matériaux que l’on peut utiliser. Ceux-ci peuvent varier et être adaptés en fonction de la partie sur laquelle les isolants seront fixés. Notez que la pose des isolants est une tâche à ne pas prendre à la légère. Nous vous recommandons vivement de faire appel à un professionnel tel que ce couvreur dans le 20.

Pour l’isolation des combles, on peut utiliser comme isolant :

  • La laine de verre qui se présente sous forme de rouleau ou de flocon à souffler. Elle s’obtient par fusion, centrifugation et soufflage de verre de récupération jusqu’à ce qu’un matelas de laines enchevêtrées se forme.
  • La ouate de cellulose est utilisée pour isoler les combles perdus. Cet isolant est principalement composé de papier journal recyclé. Elle se présente sous la forme de panneaux, de rouleaux ou en vrac.
  • Le polystyrène expansé qui se présente sous forme de panneaux est fabriqué à base de pétrole brut. On l’obtient grâce à la compression d’une multitude de billes. Il est idéal pour isoler les combles et la sous-toiture si vous avez assez d’espace.
  • La laine minérale à souffler qui est projetée dans les combles grâce à une machine à souffler est aussi utilisée comme isolant. On l’utilise principalement pour l’isolation des combles perdus d’une maison neuve ou rénovée.

En ce qui concerne l’isolation de la toiture, les matériaux utilisés comme isolant sont :

  • La laine de roche qui se présente également sous forme de rouleaux ou de panneaux. Elle est conçue grâce à de la roche basaltique. Quant à sont processus de fabrication, on fait fondre et on fibre la roche jusqu’à ce qu’on obtienne un matelas de laines enchevêtrées emprisonnant l’air.
  • Le polyuréthane est un excellent isolant de toiture. il se présente sous forme de panneaux alvéolés et est surtout utilisé pour isoler les chapes et l’extérieur. Il est aussi disponible sous forme de mousse. Dans ce cas, on l’utilise pour les différents jointoiements dans l’isolation de toiture ou de grenier.

Isoler la toiture pour économiser de l’énergie : quelles sont les aides possibles ?

Les travaux visant à réduire la consommation d’énergie sont fortement encouragés par l’État. De ce fait, un système d’aide fiscal a été mis en place. Il s’agit du crédit d’impôt pour la transition énergétique. En effet, l’État accorde une déduction de 30% sur les frais de travaux d’isolation de toiture. Toutefois, des critères d’éligibilité sont à observer. Parmi ces critères, il y a par exemple la réalisation des travaux par une entreprise certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Outre le crédit d’impôt, il existe d’autres aides financières possibles. Notez toutefois que certaines d’entre elles ne sont pas cumulables avec les autres. Parmi ces aides on peut citer : l’éco-prêt à taux zéro, l’aide de l’Anah, la prime d’Énergie et la TVA à taux réduit.

Catégories : Exterieur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *