Si vous avez un projet de construction d’une maison, sachez qu’il est possible de réaliser des économies, sans rien changer du plan initial. La construction d’une nouvelle maison représente en effet un investissement important, qui peut être une source de crainte pour les futurs propriétaires.

Il existe de nombreuses solutions efficaces pour réduire les coûts de construction, sans en arriver à dénaturer le projet, voire à le laisser tomber faute de moyens.

Voici quelques astuces.

1 – Choisir le bon professionnel

Le coût de la construction dépend en grande partie du prestataire en charge de diriger les travaux. Le projet peut être confié à un architecte, un maître d’œuvre ou un constructeur. Il est important de noter que les tarifs proposés initialement sont susceptibles d’évoluer au fur et à mesure de l’avancement du chantier. Cette évolution dépend de plusieurs facteurs, dont le choix des matériaux, ou la disponibilité de certains d’entre eux.

Il faut savoir que les devis proposés par les constructeurs sont fermes et définitifs, mais moins précis et transparents que ceux des architectes et maîtres d’œuvres, qui, eux, peuvent évoluer.

D’une manière générale, il est conseillé de faire jouer la concurrence, en comparant plusieurs devis. Il est ainsi possible de négocier les prix, et de juger de la transparence ou des compétences de chaque professionnel.

Cette étape de choix du prestataire est cruciale pour le budget, et pour obtenir le meilleur prix il est important que le projet soit le plus complet et le plus clair possible.

2 – Opter pour une maison compacte

De toute évidence, plus la forme d’une maison est éparse et plus elle comporte de murs et de cloisons, ce qui augmente son prix. Une maison compacte a une forme proche du carré ou du rectangle. Elle nécessite de ce fait moins de matériaux d’isolation, d’enduit, de peinture et également moins de main d’œuvre.

Une construction qui s’éloigne des standards usuels est plus compliquée à monter, car elle nécessite plus de temps et de matériaux ; elle est donc plus coûteuse. Une maison compacte est fortement recommandée dans une démarche de réduction du budget global de construction, car elle est plus facile et plus rapide à monter.

La forme compacte, carrée ou rectangulaire, est conseillée aussi bien pour les pièces que pour les menuiseries, portes et fenêtres.

D’autre part, une maison compacte doit s’étendre dans des proportions semblables en hauteur et en largeur. Ainsi, il est préférable de concevoir une construction à étage qu’une maison plain-pied, afin de réaliser des économies. En effet, une maison construite sur un seul niveau nécessite un plus grand terrain, et donc un budget et des travaux plus importants.

Une maison à étage est plus économe en matériaux, en temps et donc en argent, à commencer par la surface de terrain nécessaire. En effet, à surface égale, une maison de plain-pied occupe plus de terrain, ce qui entraîne des travaux de terrassement plus importants et plus coûteux. D’autre part, une maison à étage offre une réelle économie dans les coûts de la toiture et de la charpente, qui représentent des postes de dépenses importants, dans la construction d’une maison.

3 – Choisir les bons matériaux

Les matériaux utilisables pour la construction sont nombreux et variés. Il est donc important de faire le bon choix, en fonction du prix, de la partie de la maison à construire et des besoins en isolation.

  • Pour les menuiseries, comme les portes, les fenêtres et les volets, il est préférable d’opter pour des fenêtres en PVC, qui est plus économique que le bois et l’aluminium.
  • Si vous optez pour le bois, il faut savoir que le prix et la qualité varient considérablement selon l’essence choisie.
  • Pour les finitions, il est primordial de bien penser les produits et matériaux, comme les enduits pour murs et façades, les habillages de toiture, le parquet ou les peintures.
  • Il est même possible de réaliser des économies sur l’ameublement de la maison, en installant par exemple un plan de travail en quartz au lieu du stratifié, ou du mobilier à monter soi-même…

4 – Concevoir une maison bioclimatique

Au moment de construire une nouvelle maison, il ne faut pas négliger l’impact environnemental, pour espérer réaliser des économies sur le long terme, tout en respectant l’environnement. Une maison bioclimatique permet de baisser les factures de gaz et d’électricité, en réduisant la consommation d’énergie.

La conception d’une maison bioclimatique passe par l’utilisation de matériaux isolants et d’installations pas très gourmandes en énergie. Cela peut être réalisé par l’exploitation des énergies renouvelables, comme les éoliennes, les panneaux photovoltaïques, ou les thermostats programmables.

Il est important de penser à l’orientation de la maison, afin que le soleil puisse chauffer et éclairer les pièces à vivre, telles que le salon, la salle à manger ou la cuisine. Ces pièces doivent donc être préférablement orientées sud, alors que la salle de bain peut être placée au nord et les chambres à l’est ou à l’ouest.

Avec l’aide d’un professionnel expérimenté, il s’agit de concevoir un plan qui permet de mettre à profit les conditions climatiques favorables et de se protéger des conditions difficiles. Il est ainsi possible de prévoir un balcon, un arbre ou une autre source d’ombre pour se protéger du soleil dans les pièces orientées sud, tout en maximisant les apports solaires à l’intérieur de la maison. De même, il est conseillé de prévoir de grandes ouvertures sur l’extérieur au sud, et de les réduire au nord.

Une maison bioclimatique n’engendre aucun surcoût lors de la construction, mais permet d’alléger les factures d’énergie. Il est même possible de bénéficier de certaines aides financières, dans le cadre de travaux de construction qui prévoient des dispositifs en faveur de l’environnement. Pour être éligible à ces aides, telles que le crédit d’impôt de transition écologique, ou l’éco-prêt à taux zéro, ou la TVA réduite, il est obligatoire de passer par un professionnel certifié garant de l’environnement.

5 – Installer un auvent ou un carpark au lieu de construire un garage

Dans certaines situations, il peut être possible de se passer d’un garage construit en dur, quand la maison se situe dans une région aux conditions climatiques favorables, ou quand le besoin de protection des véhicules n’est pas très important.

Dans ces cas, il est envisageable d’opter pour une autre solution moins coûteuse, comme un auvent ou un carpark. Ces dispositifs offrent une protection aux véhicules, ainsi qu’aux passagers tout en minimisant les coûts de construction.

Il faut savoir que ces installations peuvent être provisoires, et que la construction d’un garage peut se faire plus tard. Il suffit pour cela de prévoir son emplacement et d’installer un auvent en attendant.

Catégories : Immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *